Au départ, il y a eu mon admiration sans borne pour les aquarellistes du XIXème siècle. Turner, Signac, Berthe Morisot, Sergent l'américain, Eugène Boudin, Cézanne… J'ai réalisé rapidement que le XXème siècle m'offrait une somme importante d'émotions. Des œuvres d'artistes de haut niveau, Kandinsky, Paul Klee, Picasso, Miro, Hartung, Rothko, Soulages, Matisse pour ne citer que ceux-ci, furent déterminants pour mon engagement pictural.


leurs oeuvres sur papier avaient ma préférence !

Début des années quatre-vingt, j'ai rencontré deux aquarellistes. Leurs démarches innovantes, faites de paysages dépouillés où l'horizon se fait lointain, où l'espace prend une dimension cosmique ne pouvaient me laisser indifférente. Il n'en fallait pas plus pour aborder l'aquarelle. En ses débuts, elle fut classique jusqu'en mille neuf-cent quatre-vingt-treize. Nourrie d'art contemporain, je fis le grand saut. Annulation du détail, simplification, observation de la nature. Tout devenait clair ! Guidée par la peinture asiatique tout en méditation, j'abordais l'émotionnel. En un mot : du vécu ! Les voyages ont été une grande source d'inspirations, les rencontres aussi, ici ou ailleurs.


Actuellement :

Exploiter du papier, cent pour cent coton, étendre à la brosse aquarelle sortant du tube (gros) rejoignent mon état d'esprit portant vers l'abstraction.

A chaque événement, expositions ou autres…. je m'investis d'une mission: rendre possible ma vision profonde de l'instant, du ressenti face à un sujet. Qu'importe si je ne l'ai pas vu, je l'imagine. Et si, par hasard, il colle à la « réalité » c'est une découverte ! N'ayant aucun a priori concernant la technique de l'aquarelle, j'y inclus gouache, pastel, crayons gras de couleur et collage. Aplats, retraits, rehauts, glacis font partie du travail, grattages, application de matière au couteau à peindre, toujours en recherche de mille expériences.


la couleur ! Incontournable. Rien que la force d'une couleur pure suffit à elle-même.

Mais pour donner de la vibration, sa complémentaire joue un rôle déterminant.



Nicole B.